Biographie

Né en 1966, Nicolas Fretel a publié nouvelles et poèmes dans de nombreux fanzines ou encore organisé des concerts de rock. Il commence à écrire pour le théâtre en 1998.

En 1999, la rencontre avec Razerka Ben Sadia-Lavant sera déterminante puisqu’elle produit, met en scène ses premières pièces et plus encore impose son écriture avec UN GARCON SENSIBLE (monologue pour un homme), TAIRE (monologue pour une femme) et DRUNK (dialogue pour les bars de théâtre)

En 2001, après un drame personnel, il amorce un changement dans son travail en explorant ce qu’il appelle LE SAMPLING ou écriture TECHNO dont il se revendique chef de file et écrit : LE PROJET H.L.A (une tragédie techno).

Le PROJET H.L.A (une tragédie techno) suivi de FLEURS DE CIMETIERE sont édités aux éditions ACTES SUD/PAPIERS.

Dernières créations en 2006



LE PROJET H.L.A (une tragédie techno) mis en scène par Razerka Ben-Sadia avec Elise Carrière, Denis Lavant et Jean-Pierre Léonardini production Vidy-Lausanne/ Théâtre National de la Colline.

Barbe-Bleue (la scène primitive) mis en scène par Frédéric Maragnani. Avec Rodolphe Congé, Céline Milliat Baumgartner et Maury Deschamp. Production compagnie TRAVAUX PUBLICS/ TNT manufacture de chaussures.

Les Raboteurs (oratorio samplé II) mis en scène par Nicolas Fretel/ Valérie Onnis/ Michel Archimbaud. Création pour le musée d’Orsay avec les élèves de l’ESAD.